Compte de consignation : quelle banque choisir

Post Image

Lorsque vous créez une entreprise en Suisse, comme une Société anonyme (SA) ou une Société à responsabilité limitée (Sàrl), vous passez nécessairement par l'étape du compte de consignation. Vous vous demandez comment cela fonctionne et comment choisir la bonne banque pour cette étape ? Grâce au guide pratique NewCo, le processus de sélection n’aura plus de secret pour vous !


Qu'est-ce qu'un compte de consignation de capital ?

Le compte de consignation est un compte bancaire temporaire où les fondateurs déposent le capital initial requis pour la création de l'entreprise. Ce compte est supprimé dès l'inscription de la société au Registre du commerce, et les fonds sont transférés vers un compte courant entreprise, devenant ainsi immédiatement accessibles.

L’idée reçue selon laquelle le capital déposé lors de la création d'une entreprise reste bloqué et inaccessible est donc bien fausse ! Le capital est là pour être utilisé dans le cadre des activités de l'entreprise une fois que celle-ci est inscrite au Registre du commerce.


Comment ça fonctionne ?

Les démarches pour ouvrir un compte de consignation de capital en Suisse se composent de plusieurs étapes :


1. Choix de la banque

L'ouverture d'un compte de consignation de capital commence par le choix stratégique de la banque, car il faut sélectionner une institution financière qui répond à vos besoins spécifiques. UBS, par exemple, offre un compte de consignation gratuitement, ce qui est particulièrement avantageux pour les startups.

Tarifs proposés par d’autres banques pour l'ouverture de ce compte :

  • BCGE : CHF 200.-

  • Raiffeisen : CHF 250.-

  • BCV : CHF 250.-

  • Valiant : CHF 250.-

  • BCF : CHF 250.-

  • BCVS : CHF 250.-

  • BCN : CHF 300.-

  • Banque Migros : CHF 300.-

Ces frais uniques sont facturés lors de la création d'une société ou de l'ouverture d'un compte de consignation de capital. Les frais de compte courant et de cartes peuvent varier d'une banque à l'autre, il est donc conseillé de vérifier les conditions spécifiques de chaque institution financière avant de procéder à l'ouverture d'un compte de consignation de capital.


2. Demande d'ouverture de compte

Après avoir choisi la banque, vous devrez remplir le formulaire de demande d'ouverture de compte de consignation de capital. Il contient des informations relatives à la société, telles que :

  • le nom de l'entreprise à créer

  • le siège de l'entreprise

  • l'activité prévue

  • le capital-actions ou social

  • la part de capital et les détails des personnes déposant le capital

  • le nom et l'adresse du notaire

  • la date de création chez le notaire

  • l’adresse de référence pour les envois postaux jusqu'à la date de création


3. Transmission du numéro IBAN

Une fois que la banque a ouvert le compte de consignation, elle doit vous transmettre le numéro IBAN associé à ce compte pour effectuer le virement du capital nécessaire, soit au minimum CHF 20’000 pour une Sàrl ou CHF 50’000 pour un SA.


4. Attestation de paiement du capital

Après avoir effectué le virement du capital sur le compte de consignation, la banque délivre une attestation de paiement du capital. Cette attestation est essentielle pour le notaire car elle lui permet d'établir l'acte constitutif de la société, de valider les statuts et de transmettre les informations au Registre du commerce. Le Registre du commerce doit posséder une copie de cette attestation pour compléter le processus d'inscription de votre entreprise.


5. Inscription au Registre du commerce (RC)

Le capital déposé sur le compte est libéré dès l'inscription de la société au Registre du commerce. Une fois que la création de la société ou l'augmentation de capital est publiée au Registre du commerce, les fonds sont transférés vers un compte courant. Cette libération peut se faire sur présentation d’un extrait du Registre du commerce.

Comprendre le fonctionnement de l'ouverture d'un compte de consignation est fondamental pour les entrepreneurs en Suisse. Chaque étape, du choix de la banque à l'inscription au Registre du commerce, contribue à assurer un lancement fluide de votre entreprise, qu'il s'agisse d'une Sàrl ou d'une SA. En étant bien informé sur les coûts, les procédures, et les exigences, vous pouvez naviguer dans le processus avec efficacité, garantissant ainsi des bases solides pour votre entreprise.


Quel est le capital minimum pour une Sàrl ou SA ?

Lors de la création d'une entreprise en Suisse, il est essentiel de comprendre les exigences de capital associées aux différentes formes juridiques, notamment la Sàrl et la SA. Revue des montants minimaux requis et des étapes pour les consigner dans un compte de consignation :


Le capital de départ dans une Sàrl en Suisse

Le capital social minimum requis pour créer une Sàrl en Suisse est de CHF 20'000, qui doit être entièrement libéré ou couvert par des apports en nature dès la constitution de l'entreprise. Lors de la création, l’ouverture d’un compte de consignation dans une banque permet au capital d’être déposé en attendant l'inscription au Registre du commerce. La libération des fonds intervient après la publication de la création de la société et nécessite la présentation d'un extrait du Registre du commerce.


Le capital-actions dans une Société anonyme (SA) en Suisse

Pour créer une SA en Suisse, le capital-actions minimum requis est de CHF 100'000, dont au moins 20 %, soit un minimum de CHF 50'000, doit être libéré. Le capital peut être versé en liquide ou en apports en nature. De manière similaire à la Sàrl, un compte de consignation doit être ouvert pour déposer le capital en attente d'inscription au Registre du commerce. Le capital-actions peut être fixé dans certaines monnaies étrangères, à condition que la contre-valeur soit d'au moins CHF 100'000 lors de la constitution. Un nombre illimité d'actionnaires peut participer au capital-actions, et la valeur nominale des actions peut être inférieure à 1 centime, mais supérieure à 0.


Quels critères pour choisir la banque pour votre entreprise ?

Sélectionner la banque adéquate pour ouvrir votre compte de consignation est essentiel lors de la création d'une entreprise en Suisse, que ce soit pour une Sàrl ou une SA. Voici quelques critères à considérer :

  • Ouverture de compte rapide : Lorsque vous créez votre Sàrl ou SA, optez pour une banque qui permet une ouverture de compte en ligne simple et rapide - une banque en ligne permet notamment de bénéficier d’ouverture de compte instantanée et à distance.

  • Accès rapide au capital : Dès l'inscription de votre entreprise au Registre du commerce, la banque doit libérer les fonds sans délai.

  • Relation de confiance : Choisissez une banque qui vous accompagne et vous guide dans le développement de votre entreprise, que ce soit une Sàrl ou une SA. Les banques traditionnelles peuvent par exemple vous accompagner grâce à leur connaissance des besoins des entreprises, et à des agences physiques pour vous renseigner.

  • Perspective d'avenir : Assurez-vous que la banque puisse soutenir votre entreprise à long terme en comparant les coûts et les offres de crédits d'entreprise.

  • Clôture flexible : Privilégiez une banque qui permet une clôture de compte gratuite et à tout moment, pour maintenir la flexibilité de votre activité.

Choisir la bonne banque pour ouvrir un compte de consignation est une étape cruciale dans le processus de création de votre entreprise, qu'il s'agisse d'une Sàrl ou d'une SA en Suisse. La rapidité, la fiabilité, la capacité à évoluer avec votre entreprise et la flexibilité sont autant de critères essentiels à prendre en compte. En prêtant attention à ces aspects, vous posez une première pierre solide dans l'édifice de votre réussite entrepreneuriale.


Comment créer votre entreprise ?

Vous êtes prêt à vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale ? Pour ouvrir une entreprise en Suisse, trouvez un nom d’entreprise disponible et facile à mémoriser, puis penchez-vous sur la forme juridique de votre société : Sàrl, SA ou raison individuelle, votre choix peut dépendre de plusieurs facteurs en termes de capital, de risque ou encore de fiscalité. Préparez les documents constitutifs, attestations et justificatifs à récupérer auprès de l’administration ou d’un notaire, puis ouvrez un compte de consignation sur lequel vous déposerez le capital nécessaire pour créer votre société en Suisse, et inscrivez votre société au Registre du commerce. Étape incontournable de la création de Sàrl ou SA, elle permet d'augmenter la crédibilité et la visibilité de votre entreprise individuelle. Après 2 à 3 semaines, il ne vous reste plus qu’à gérer l'inscription à l'AVS, à assurer vos employés et votre entreprise, et à affilier cette dernière à la TVA. Enfin, tenir une comptabilité à jour est obligatoire pour toutes les entreprises.


NewCo vous accompagne

Si la création d'une entreprise en Suisse vous semble complexe et que les démarches administratives vous semblent lourdes, NewCo vous accompagne dans la création de votre entreprise et vous guide dans l'ouverture de votre compte de consignation.

Articles associés
Vous souhaitez en savoir plus sur la création d'entreprise, les formes juridiques, la comptabilité, la fiscalité ou autre ? Consultez nos articles de blog.
Créer son entreprise en Suisse : les 5 étapes essentielles
Créer son entreprise en Suisse : les 5 étapes essentielles
Vous y êtes : vous avez décidé de créer votre entreprise. Mais vous vous posez encore de nombreuses questions et c’est tout à fait normal : les choses à savoir avant de se lancer sont nombreuses et il peut être difficile de penser à tout.
Lire l'article
17 idées d’entreprises à créer en 2024
17 idées d’entreprises à créer en 2024
Découvrez 17 idées d'entreprises à créer en 2024. Explorez les nouveaux business qui marchent et trouvez l'inspiration pour lancer votre propre société.
Lire l'article
Comment créer une Sàrl en Suisse : la checklist complète
Comment créer une Sàrl en Suisse : la checklist complète
Lorsque vous créez votre entreprise, vous avez deux chemins possibles : le choix de la raison individuelle, ou le choix de la société de capitaux. Si cette dernière catégorie est plus coûteuse au démarrage, elle permet néanmoins aux entreprises d’évoluer rapidement.
Lire l'article

Créez votre entreprise avec NewCo

Le moyen le plus simple et le plus rapide pour créer son entreprise en Suisse.